iDSP. Internationale Deutsche Schule Paris

Histoire

13, Avenue Raymond-Poincaré 1958
Villa à Neuillly en 1960
Ancienne maison à 18 rue Pasteur
Le nouveau bâtiment
Le gymnase
L'école maternelle

Le 25 octobre 1958, la création de l'Ecole Allemande est amorcée. "L'association de l'école de langue allemande à Paris" était fondée. Le Ministère des Affaires Etrangères de Bonn, l'Ambassade Allemande à Paris, de nombreux collaborateurs volontaires, d'origine privée ou religieuse, les Ambassades d'Autriche et de Suisse ont contribué à la concrétisation de ce projet.

Le 3 novembre, le premier cours débute, dans trois petites salles de la maison YMCA au 13, avenue Raymond Poincaré, à proximité du Trocadéro. Au début, il y avait sept élèves, à la fin de l'année scolaire, ils sont 28. Avec le pasteur de l'Eglise Evangélique et le prêtre catholique, nous disposons de 7 enseignants. A l'automne 1959, l'Association de l'Ecole de langue allemande est définitivement constituée. Plus rien n'empêche l'agrandissement de l'Ecole allemande en un lycée européen avec une option sciences physiques et naturelles.

Le 1er décembre, l'école déménage, avec ses trois classes de lycée, dans une villa louée à Neuilly, 65 rue Chauveau. Au printemps de l'année suivante, le 1er mars 1960, l'école primaire est ouverte, provisoirement située au 17 avenue d'Iéna, dans ses propres locaux. Le 22 juin 1961, plus de 100 élèves accueillent l'épouse du Président de la République Fédérale d'Allemagne d'alors, Wilhelmine Lübke, qui profite d'une visite officielle pour se rendre à l'Ecole Allemande. Lors de la présentation du directeur de l'ecole au Palais de l'Elysée, le Général de Gaulle aurait dit : "Je suis très heureux de faire votre connaissance, Monsieur le directeur de cette École Allemande. C'est une institution très importante pour notre rapprochement. Merci!".

Cette même année, l'école emménage dans une villa financée par l'état fédéral au 18, rue Pasteur, à Saint Cloud. En septembre 1962, deux pavillons en bois nouvellement construits accueillent un jardin d'enfants d'une capacité de 50 places. La construction du lycée comprenant neuf classes est achevée au cours de l'année scolaire 1965/66. L'école compte trois nouveaux bâtiments. A l'automne 1966, 460 élèves sont inscrits à l'Ecole Allemande de Paris où 30 enseignants expatriés et locaux y enseignent.

1970: Le nombre d'élèves étant en constante augmentation, la construction d'un nouveau bâtiment et la démolition de la villa deviennent absolument nécessaire. En 1968, pendant la construction d'un nouveau bâtiment, spacieux, doté d'un gymnase et d'une piscine, l'école déménage pour deux ans dans le quartier de Rocquencourt. En septembre 1970, 600 élèves sont accueillis dans ce nouveau bâtiment, prévu pour 450. L'exiguïté va croissante au cours des années suivantes. En 1977, l'Ecole Allemande de Paris accueille 900 élèves. Nous utilisons tous les espaces disponibles pour faire face à notre succès. En parallèle, nous introduisons la nouvelle organisation de l'enseignement secondaire, nous mettons en place une bibliothèque, une classe d'orientation et nous créons le collège. En 1971/1972, il y a différents groupes de niveau en français.

En 1975, les parents créent l'association des amis de l'école. Nous introduisons des conseils de classe et de parents d'élèves. A partir de 1975/76, les élèves peuvent choisir entre philosophie/éthique et religion. Les classes comptent en moyenne 40 élèves. Dans les années 70, l'Ecole allemande figure parmi les plus importantes écoles étrangères de langue allemande dans le monde. Au cours de l'année scolaire 1977/78, le nombre total d'élèves atteint son plus haut niveau : 941. La mission principale est de proposer aux enfants de parents germanophones un enseignement en allemand allant jusqu'au baccalauréat (Abitur).

Jusqu'en 1982, le nombre des élèves reste stable aux environs de 800. Cependant, le transfert du jardin d'enfants dans une villa, appartenant à l'Etat allemand, située à proximité, permet d'améliorer les conditions d'accueil et donc d'enseignement, nous connaissons une situation financière délicate, puisque les recettes diminuent suite à une baisse des effectifs.

Depuis le milieu des années 90, l'école est en mouvement. L'école de musique, la salle des fêtes, la piscine et le gymnase sont rénovés de fond en comble et les espaces extérieurs du jardin d'enfants sont totalement remodelés. Nous installons une salle informatique moderne afin de prendre en compte les nouvelles exigences vis-vis de l'école et des élèves. De plus, depuis 1994, un cursus bilingue existe, nous y enseignons la géographie et l'histoire en français, les administrations allemandes et françaises nous ont autorisés à attribuer le baccalauréat français et son équivalent allemand.

En 1998/99, l'école de musique germano-française est créée. Par ailleurs, le mercredi matin, nous proposons des cours d'allemand aux enfants des écoles élémentaires françaises. Durant l'année scolaire 2002/2003, la durée totale de la scolarité passe à 12 ans. Ce passage doit s'étaler sur six ans. Les modifications d'organisation qui en découlent, comme par exemple, la mise en place de cours l'après-midi, se feront de manière progressive, d'année en année. Depuis l'année scolaire 2005/2006, les élèves, les enseignants et le personnel administratif disposent d'une cantine. En 2006/2007, la ligne directrice de l'Ecole allemande est votée.

En 1998, 380 enfants sont inscrits à l'école et au jardin d'enfants à St Cloud, aujourd'hui, ils sont environ 300. Le recul du nombre d'élèves s'explique par une baisse du taux de natalité et par un changement de stratégie et d'implantation des entreprises allemandes. Le nombre de salariés allemands détachés avec leur famille dans des pays européens connaît une baisse sensible. De plus, la création d'écoles bilingues ou multilingues à l'ouest de Paris augmente la concurrence vis-à-vis de l'Ecole allemande.

Depuis sa création de l'Ecole allemande de Paris fait l'objet de discussions sur son rôle, à savoir, d'un côté, être tout simplement une école étrangère de langue allemande, et de l'autre, être une école de rencontre favorisant le rapprochement germano-français. Son histoire est marquée, jusqu'à aujourd'hui, par des tentatives visant à gagner des élèves français et à ouvrir l'école sur son environnement régional, mais également, à accueillir des élèves qui sont de passage à Paris en leur garantissant un retour facilité vers le système scolaire allemand tout en les mettant en contact étroit avec la langue et la culture françaises.

Durant cette année scolaire, l'école a franchi deux étapes importantes vers une internationalisation nécessaire. Depuis peu, nous proposons un enseignement en français pour les élèves de langue maternelle française ainsi que des cours d'allemand en tant que langue étrangère pour les enfants qui arrivent avec des connaissances limitées de la langue allemande. Le nouveau nom "IDSP", le "i", signifiant internationale, prend en compte cette évolution et ouvre le chemin vers le futur, pour gagner de nouveaux élèves, afin de pouvoir maintenir une offre variée et de grande qualité.

Le bâtiment de l'Ecole Allemande Internationale de Paris est un bien foncier de la fédération allemande. Vous pouvez télécharger une courte description de l'étude du ministère du bâtiment et de l'aménagement du territoire (p. 516) ici.